Le blog de l'ESS pour #FaireAutrement !

Le blog de ceux qui ont choisi de #FaireAutrement.

Une révolution tranquille est en marche !

Une révolution tranquille est en marche !

Des millions de citoyens ont décidé d'utiliser leur pouvoir d'agir. Oui, aujourd'hui nous sommes des millions à vouloir changer le monde.
Ici, ailleurs, partout.

Ce n'est pas réservé à nos sociétés occidentales. Non, c'est un mouvement qui, silencieusement, gagne tous les continents. Vous bouillonnez, vous testez, vous cherchez des solutions, vous essaimez, vous vous trompez et vous recommencez ! Quelle magnifique énergie.
Et pourtant, qui ne s'est pas dit un jour qu'il aimerait que tout change plus vite. Qui ne s'est pas dit que seul c'était impossible. Sans parler de gens qui, comme moi, se demandent quelque fois si toute cette énergie n'est pas veine…. On a tous des moments où la tâche parait immense. Mais changer les choses, tester de nouveaux modèles, convaincre sa famille demande aussi d'apprendre à se connaître ! Cela prend du temps et nous savons tous que cette partie-là n'est pas toujours la plus facile…

Les initiatives fusent !

La révolution tranquille est en marche ! Les citoyens retrouvent leur pouvoir d'agir pour une société juste, une société qu'ils veulent ouverte sur le monde et les autres, une société inclusive et respectueuse de l'environnement. Les initiatives fusent.

Bénédicte Manier nous en parle dans son livre « Un million de révolutions tranquilles ». Un voyage aux pays des solutions citoyennes. Tout y est : lutte contre la faim, habitats coopératifs, microbanques, ateliers de réparation citoyens, financement en autogestion d'emplois ou de fermes bio, échanges de biens, de services et de savoir, …

Cyril Dion et Mélanie Laurent présentent ces initiatives dans le film « Demain ». Ce film qui a fédéré des milliers de citoyens autour de son propos et des valeurs qu'il défend. Les réalisateurs ne s'y attendaient pas. Personne ne s'y attendait. Et pourtant, il nous a tous permis de nous retrouver autour d'un même idéal.

Ce film a nourri la révolution tranquille auquel nous aspirons. Il a permis à de très nombreux citoyens de lancer des actions afin de démultiplier son impact.

Et puis il y a eu « En quête de Sens ». L'histoire de Nathan et Marc, qui, équipés d'une caméra, partent six mois autour du monde à la rencontre des solutions qui pourraient permettre le changement. C'est leur révolution tranquille. Je vous recommande ce film si vous ne l'avez pas vu. Il parle de vous, de moi, de nos enfants…

Oui, nos enfants… Ils sont aussi les acteurs de ce changement. Ils nous inspirent par leur courage et leur détermination. Ils ont choisi de changer le monde. Ici ou là-bas. Félix, Kelvin, Cassandra, Richard, Cris et Severn sont six enfants qui ont fait bouger les choses là où les plus grands avaient baissé les bras.

La semaine dernière je vous proposais de découvrir une ville réinventée, gratuite et solidaire. Une ville à notre portée qui ne repose que sur notre engagement.

Aucune action n'est vaine. Aucun geste n'est inutile. La révolution tranquille se nourrit de ces millions d'engagements que nous prenons tous, à notre échelle et selon nos possibilités. Ne baissons pas les bras, croyons au changement, faisons la différence et rencontrons-nous ! La révolution tranquille est en marche.

"Jamais, jamais, jamais. Ne renoncez jamais."

Winston Churchill

Aujourd'hui, nous avons accès les uns aux autres. Nous pouvons dépasser nos pudeurs et nos doutes pour se rencontrer. Il existe des réseaux sociaux qui fédèrent des citoyens engagés et donnent corps à notre envie de changement.

Tous ces réseaux ont largement contribué au succès du film « Demain ». La viralité s'est emparée de son message pour le déposer chez les uns et les autres régulièrement. Nous avons tous été acteurs de cette vague. Nous avons tous contribuer à cette révolution tranquille. Des graines semées qui ont certainement convaincu un grand nombre de personnes d'aller voir ce film ! Ce sont ces mêmes réseaux sociaux qui ont fédéré un grand nombre de voix silencieuses à « Nuit debout ».

Alors, utilisons les réseaux pour partager ce que l'on trouve de remarquable, pour s'indigner s'il le faut et pour se rencontrer. Oui, en ce sens ils sont utiles. Ils sont un outil à notre disposition. Plusieurs réseaux sociaux dédiés au changement vous attendent afin de construire le monde solidaire de demain !

Ce sont des réseaux complémentaires à Facebook, Twitter ou Instagram qui ont le mérite de donner de la voix à l'engagement ! Je vous laisse les découvrir….


Le mot de la fin...

Toutes ces initiatives sont locales, nationales ou internationales. Elles sont l'œuvre d'une seule personne ou regroupent un nombre important de citoyens. Elles émergent ou bien existent depuis longtemps.
Mais elles ont toutes un point commun : elles constituent le socle d'un monde en marche ​!



.

 

Commentaires 2

Invité - Yatma Mody NDIAYE le jeudi 1 septembre 2016 18:01


Merci et Bravo pour votre vision, pour la limpidité de votre engagement, pour la foi que vous portez dans la réussite de vos projets, pour la simplicité et le poids persuasif de vos écrits, pour votre énorme capacité d'anticipation sur les nouveaux modèles économiques qui ont du sens pour l'humanité.

Mon pays le Sénégal, en quête d'émergence, a inscrit l'ESS au rang des piliers qui apporteront une transformation structurelle véritable dans notre économie.

La prise en compte des attentes et aspirations de la population à un mieux-être a été traduite à travers la forte volonté de réaliser à l’horizon 2035, « une société solidaire dans un État de droit» grâce au Plan Sénégal Émergent. Telle est la vision de notre Président Son Excellence Monsieur Macky SALL.

Une société solidaire pour combattre les inégalités, construire un monde plus juste pour les populations les plus démunies et améliorer les bases de performance des initiatives d’autopromotion et d’entreprises surtout dans le secteur informel.

Pour concrétiser cette vision il a crée, en 2014, le premier Ministère chargé de l’Économie solidaire dans l’histoire du Sénégal inscrivant, ainsi, l'ESS, au rang des politiques publiques prioritaires pour améliorer les conditions sociales et économiques notamment des femmes, des jeunes et du monde rural.

Ce sont autant d’objectifs de développement humain qui constituent une grande priorité pour notre Président.

Le mouvement gagne donc comme vous le dites si bien tous les continents et l'Afrique s'y engage fortement. Il s’agit via l’ESS de réaliser progressivement, mais durablement, les conditions d’une meilleure participation de tous les acteurs et bénéficiaires à la promotion de la solidarité et de la justice économique. Pour ce faire nous travaillons à la reconnaissance juridique du secteur et l'intensification de son institution dans les territoires. Quelques projets sont en cours notamment:

- insertion socio-économique des jeunes et des femmes à travers entrepreneuriat et l’autopromotion ;
- réduction de la pauvreté et des inégalités entre les populations et les territoires
- lutte contre l’injustice dans l’accès aux droits fonciers et services sociaux de base
- couverture maladie universelle
- renforcement du mix énergétique et respect de l’environnement.
- Etc.

Le Directeur de Cabinet du Ministre chargé de la Microfinance et de l’Économie Solidaire - Sénégal


Merci et Bravo pour votre vision, pour la limpidité de votre engagement, pour la foi que vous portez dans la réussite de vos projets, pour la simplicité et le poids persuasif de vos écrits, pour votre énorme capacité d'anticipation sur les nouveaux modèles économiques qui ont du sens pour l'humanité. Mon pays le Sénégal, en quête d'émergence, a inscrit l'ESS au rang des piliers qui apporteront une transformation structurelle véritable dans notre économie. La prise en compte des attentes et aspirations de la population à un mieux-être a été traduite à travers la forte volonté de réaliser à l’horizon 2035, « une société solidaire dans un État de droit» grâce au Plan Sénégal Émergent. Telle est la vision de notre Président Son Excellence Monsieur Macky SALL. Une société solidaire pour combattre les inégalités, construire un monde plus juste pour les populations les plus démunies et améliorer les bases de performance des initiatives d’autopromotion et d’entreprises surtout dans le secteur informel. Pour concrétiser cette vision il a crée, en 2014, le premier Ministère chargé de l’Économie solidaire dans l’histoire du Sénégal inscrivant, ainsi, l'ESS, au rang des politiques publiques prioritaires pour améliorer les conditions sociales et économiques notamment des femmes, des jeunes et du monde rural. Ce sont autant d’objectifs de développement humain qui constituent une grande priorité pour notre Président. Le mouvement gagne donc comme vous le dites si bien tous les continents et l'Afrique s'y engage fortement. Il s’agit via l’ESS de réaliser progressivement, mais durablement, les conditions d’une meilleure participation de tous les acteurs et bénéficiaires à la promotion de la solidarité et de la justice économique. Pour ce faire nous travaillons à la reconnaissance juridique du secteur et l'intensification de son institution dans les territoires. Quelques projets sont en cours notamment: - insertion socio-économique des jeunes et des femmes à travers entrepreneuriat et l’autopromotion ; - réduction de la pauvreté et des inégalités entre les populations et les territoires - lutte contre l’injustice dans l’accès aux droits fonciers et services sociaux de base - couverture maladie universelle - renforcement du mix énergétique et respect de l’environnement. - Etc. Le Directeur de Cabinet du Ministre chargé de la Microfinance et de l’Économie Solidaire - Sénégal
Sabine Pradelle le jeudi 1 septembre 2016 21:17

Merci infiniment pour votre commentaire, votre enthousiasme et vos propos. Oui, l'Afrique s'y engage et je vois, pour mon plus grand bonheur, de très nombreuses informations à ce sujet. C'est une très belle mission que la vôtre. La communication auprès du grand public est un enjeux majeur pour favoriser le développement et le déploiement de solutions viables, locales et solidaires sur un territoire. La reconnaissance juridique permet son ancrage dans le système économique d'un pays. L'économie sociale et solidaire propose de vraies réponses à des problématiques humaines ou environnementales. Elle permet de fédérer l'ensemble des acteurs autour d'une dynamique partagée et positive. Je suis ravie et heureuse de lire votre message qui confirme que ce changement n'a aujourd'hui aucune frontière !

Merci infiniment pour votre commentaire, votre enthousiasme et vos propos. Oui, l'Afrique s'y engage et je vois, pour mon plus grand bonheur, de très nombreuses informations à ce sujet. C'est une très belle mission que la vôtre. La communication auprès du grand public est un enjeux majeur pour favoriser le développement et le déploiement de solutions viables, locales et solidaires sur un territoire. La reconnaissance juridique permet son ancrage dans le système économique d'un pays. L'économie sociale et solidaire propose de vraies réponses à des problématiques humaines ou environnementales. Elle permet de fédérer l'ensemble des acteurs autour d'une dynamique partagée et positive. Je suis ravie et heureuse de lire votre message qui confirme que ce changement n'a aujourd'hui aucune frontière !
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 20 septembre 2018